(cette page contient une vidéo, ça peut donc bloquer selon les navigateurs et les anti-virus .. dommage chez ceux que ça bloque, ça valait le coup !)

Slovenija

Vinica - Baza20

(Kočevski Rog, vallée de la Kolpa)

12ème étape, vendredi 31 juillet, 111 km

Viendez causer de la Slovénie sur le forum ..

dan12.jpg petit_trajet12.jpg

Effervescence au Camping
Lever 9h, rapide préparation du Jumpy, on déménage le camion pour laisser la place libre pour les monteurs du festival.
On pose le camion sur le parking du camping, et hop, on va se baigner à la rivière, l'eau est un peu plus fraîche de bon matin, mais c'est vraiment trop bon !
Puis on file se doucher dans des sanitaires déjà totalement dégueulasses, alors que le festival n'est pas commencé. Les festivaliers commencent à venir sur le site, en voiture, et surtout, très original, en canoe (!!) sur la rivière.
A 11h, on commence à se sentir oppressé, on se retire du camping .. direction le coin le plus fourni en ours de la Slovénie !
 
Le long de la Kolpa.
La première partie de la route se déroule assez loin de la Kolpa, donc on est plus sur une route de forêt que de bord de l'eau, ce n'est pas super beau, et la route n'est pas bonne, très poussiéreuse. A Radenci, on loupe sûrement un beau point de vue sur la rivière avant de tourner sur une petite route (qu'on a failli louper), direction Dol, qui va vraiment border la rivière.
A partir de là, nous avons une très belle vue sur la rivière, avec son eau brillante vert bouteille. On croise beaucoup de campings dans cet endroit qui reste super calme, et très engageant ! On ne résistera pas à s'arrêter au bord de la rivière autour de Bilpa, devant une auberge. On s'y trempera les pieds, dans cette eau magique, transparente, chaude. Puis le paysage est très beau, très vert, très naturel. On y croise de nombreux canoes qui semblent vraiment se faire plaisir sur cette douce rivière.

dan12-kolpa_01.jpg dan12-kolpa_02.jpg

Trempouillage de pieds dans la Kolpa, magnifique ici ...

On mangera devant l'eau (miam : patates, cervelas, fromage), avant de lire à l'ombre d'un saule, écoutant l'eau de la rivière s'écouler .. quel bonheur !
C'est avec regret qu'on quitte cette rivière, on la poursuit pendant dix minutes, au milieu d'une vallée très jolie.

dan12-kolpa_03.jpg dan12-kolpa_04.jpg

La vallée de la Kolpa, là où on a fait la pause, un paradis pour les canoés.

 
Vers Kočevje.
A Fara, on prend une grande route qui monte vers Kočevje.
Quelques kilomètres après, on croise une très belle cascade, Nežica, pleine de verdure, mais qu'on ne peut pas vraiment observer puisqu'elle est au bord de la route. En tout cas, elle est vraiment très belle.

dan12-nezica.jpg 

La cascade de Nežica, très jolie ...

Juste après la grande montée qui lui succède, une énorme vue sur le plateau de Kočevje, avec des forêts qui s'étendent sur des kilomètres. Mais après la montée difficile pour Joly Jumpy, je n'ai pas la présence d'esprit de m'arrêter, c'est ballot, car j'avais largement moyen de le faire.
Ensuite, on descend très rapidement vers Kočevje, ville où après avoir tourné un peu en rond l'on trouvera une église jolie, et un office de tourisme fermé, ce qui est un peu frustrant puisque nous avions prévu de nous enfoncer dans la forêt pour y faire une longue balade ... et bien, on y va quand même.
Et nous voilà en train de nous enfoncer dans la Kočevski Rog.
 
Kočevski Rog, sa route et ses belles surprises.
Déjà, dans mon guide, il y avait d'écrit que ce plateau forestier, totalement sauvage, était le royaume des animaux en tout genre, et notamment les ours, très présents ici, même si personne ne les voyait jamais. Depuis le début de la journée, je tannais cependant lulu en lui disant qu'on allait faire une balade au milieu des ours.

dan12-kocevski_panneau_ours.jpg 

Au pays des ours nous entrons ...

Ensuite, il y avait une seule route qui la traversait. Cette route, on était dessus depuis presque trois quart d'heure, en ayant roulé à peine 20 kilomètres depuis Kočevje. La route n'en était pas une, c'était plutôt une piste en rocaille, très poussérieuse. Elle s'enfonce dans la forêt par des lacets successifs. Je serrais les fesses pour ne pas croiser de gros véhicules en face, et commençais à trouver la route très longue, même si on est en plein milieu de la forêt, et donc c'est super chouette, c'est inquiétant quand même d'être ici ...
C'est à ce moment là que lucie, alors muette depuis cinq minutes, dit : "c'est pas vrai, c'est pas vrai" ...
Moi j'ai pris peur, et j'ai freiné un peu, en continuant : "oui, c'est vrai, la route est vraiment pourrie ...", croyant qu'elle parlait de la qualité de la route ...
Et là, elle me reprit : "Mais non, là, tu vois pas ... des OURS !!!"
Suivirent alors les 30 secondes les plus magiques du voyage !
J'ai freiné pour les observer, sans m'arrêter pour ne pas les effrayer, et puis, ben, ça fout les boules. Deux ours étaient sur le bas côté, et nous regardaient passer. Et nous, on les regardait, bon, moi je serrais encore plus les fesses pour ne pas tomber en rade, mais je regardais quand même les ours.
Cela dura ... trente secondes, mais on s'en souvient encore maintenant, un vrai moment magique ...
Pendant trois ou quatre kilomètres, on n'en revint pas, on était fous, et on se disait qu'on était vraiment cons de ne pas les avoir pris en photo, et puis on se demandait : mais, ils étaient petits quand même, la maman avec l'ourson ? deux frères ? le papa était-il de l'autre côté de la route ? glups ...
On s'arrêta ensuite dans une grande clairière, avec en son centre un gite et un centre d'information : Roška Žaga.
Quand on sortait du camion (en regardant quand même autour de nous, au cas où), une voiture arriva et se gara à côté de nous. Deux parents et leur enfulte en sortirent. On leur demanda s'ils avaient vu les ours, le gars (17-18 ans) nous répondit (en français) que oui. La maman était elle aussi sur le cul, et n'en revenait pas. On comprit aussi qu'elle flippait puisque son fils rejoignait une sorte de camp scout pour une balade tout le week end, et que du coup, elle n'était pas du tout rassurée ...
Nous, avec lucie, on n'avait pas peur, on regardait les plans pour notre balade en forêt ... c'était parti !
 
Kočevski Rog, la balade.

roska%20pespot.jpg dan12-kocevski_marque_ours.jpg 

Notre parcours en voiture (bleu), puis à pied (vert) sur ce grand tracé guidé par les pattes d'ours !

La balade (un bout du Roška Pešpot) s'annonce très chouette, en plein milieu d'une vieille forêt, qui semble vraiment totalement sauvage. Seul repère humain, la marque pour repérer son chemin, une patte d'ours verte sur fond blanc (super !). Moi, l'inconscient, chausse rapidement chaussures de marche, allez on y va. Lulu, plus prudente, se badigeonne de produits anti-moustiques, et surtout, me demande : on fait quoi si on rencontre un ours ?
Cette question n'aura pas de réponse immédiate, mais pour la prudence, on s'évertuera pendant toute la balade à parler TRES fort et à taper sur les arbres avec des batons pour bien affirmer notre présence et ne surprendre aucune bête qui ne voudrait pas qu'on la surprenne.
On commence la balade. La forêt est belle, mais rapidement, on s'aperçoit qu'elle est dans un sale état, les arbres sont à terre, on remarque les troncs bouffés par des animaux, on se dit que ce sont sûrement les ours. On y voit parfois les traces de griffes.

dan12-kocevski_rog_3.jpg dan12-kocevski_rog_4.jpg

Une forêt dans un état un peu inquiétant ... il y a de la vie animale ici ...

C'est dans cette atmosphère un peu flippante qu'on poursuit la balade, qui finalement est vraiment chouette, et très ludique : il faut trouver le bon chemin en suivant les marques, disposées régulièrement, mais parfois, l'arbre avec la marque est à terre, donc ça devient plus compliqué.

dan12-kocevski_rog_1.jpg dan12-kocevski_rog_2.jpg

Le jeu de piste se poursuit, lucie a vu la marque en première ...

On passera sur des troncs, sous quelques'uns, on bordera un trou, et on fera pas du tout du tout les malins quand on sera à l'intérieur du trou .. et si les ours arrivent maint'nant, on fait comment ?

dan12-kocevski_rog_5.jpg dan12-kocevski_rog_7.jpg

Parfois, il y a des obstacle, on apprécie !

Finalement, on marche pas beaucoup, au niveau du métrage, mais assez longtemps. On rencontrera un pic vert, des trous à guêpes dans un piteux état (travail de l'ours ?).
On ne fera pas de folie, après s'être fait une pause goûter en haut d'une colline, dans une forêt absolument silencieuse, on va rentrer au camion, car on ne veut pas être piégés par la nuit dans cette sombre forêt ..

Lors de la pause goûter ... un silence ...
Le retour sera encore sympathique, même si on aura un pas plus rapide.

dan12-kocevski_rog_6.jpg dan12-kocevski_rog_8.jpg

Pause en plein milieu de la forêt, t'es sûre qu'on ouvre les gateaux au miel ?                                                                          Le retour se fera plus rapide pour éviter la nuit ...                     

Au final, nous n'avons pas revu d'ours, mais on a vu des traces de leur présence partout. Les jeunes scouts (maintenant, ils sont beaucoup) vont sûrement passer un très bon week end, nous, on y va rapidement, il est 18h20, et on aimerait bien dormir hors de la forêt !
 
Parking de Baza 20.
C'est assez rapide ensuite (environ 30 minutes) pour rejoindre Baza 20, la route est de meilleure qualité, même si il y a encore des lacets. On sent qu'on se rapproche de la civilisation ici. On se dirige cependant vers Baza 20, sur une route qui grimpe un peu.
On arrive devant un complexe de restauration (bar ?). On se pose sur le parking, tranquillement. Notre voiture est isolée, alors qu'il y a trois ou quatre autres véhicules, des clients du bistrot.
On pense vraiment y être tranquille : on discute de la suite du voyage en se pausant un peu, à l'intérieur du camion bien sûr, on flippe un peu d'être dehors là. Quand une famille arrive au bord d'une grosse voiture. Bon, très bien, on s'en fout, sauf que le gamin de la famille, 13 ans, va prendre le volant et va commencer à faire des tours de parking, forçant les vitesses, faisant un bruit déplaisant et peu rassurant. Dépité, je sors de la voiture pour mimer l'impatience (quel acteur !), si bien que le gamin arrête de passer à côté de nous (hin hin hin). M'enfin, bizarre quand même ...
On a mangé rapidement (miam : maïs, thon, fromage) avant de glandouiller avant de dormir à 22h ... ça y'est, on est seuls dans la forêt.

  

                    ==> treizième étape : Baza 20, Le Lac de Cerknica

Viendez causer de la Slovénie sur le forum ..

 Menu de la Slovénie 

 L'avant Slovénie 

dan 01 - dan 02 - dan 03 - dan 04 - dan 05 - dan 06 - dan 07

dan 08 - dan 09 - dan 10 - dan 11 - dan 12 - dan 13 - dan 14

dan 15 - dan 16 - dan 17 - dan 18 - dan 19 - dan 20 - dan 21

dan 22 - dan 23 - dan 24 - dan 25 - dan 26 - dan 27 - dan 28

dan 29 - dan 30 - dan 31 - dan 32 - dan 33 - dan 34 - dan 35

 Bilan de la Slovénie 

 Le Film 

 Forum de la Slovénie 

trajetgif.gif

 

radioviajebaniere.jpg